samedi 28 novembre 2015

La décomplexion du green.

Bonjour bonjour ! 

Aujourd'hui je reviens pour un article un peu plus "lifestyle". Vous parlez de réflexion que je me fais depuis quelques temps, vous le savez si vous lisez, même en diagonale mon blog, vous savez que je suis une adepte du bio, pas de la à me mettre la rate au court bouillon si j'utilise un produit non bio, ou si je mange un aliment qui vient pas de France par exemple. 

Image de product, makeup, and beauty stuff 

 On voit passer de plus en plus, des personnes souhaitant passer au bio, écologique que sais je, et qui souhaite supprimer tout ce qui est non bio de leur vie.Je parle de ce que je fais dans ma vie de tous les jours, des choses que l'on fait dans ma famille pour dépenser mieux, réduire nos déchets, mes parents possède 2 boucs et 3 poules par exemple. Mais je dois avouer j'ai un peu du mal avec ses personnes qui te ferait passer pour une méchante par principe que tu manges encore de la viande et que j'achète encore en grande surface. 

Image de plants, cactus, and green

 Pourtant je ne suis pas une horrible personne, j'utilise pour mon visage la plupart des produits bio, j'utilise des cotons réutilisable, même pour ma lessive ou mon lave vaisselle c'est bio et la lingette pour le transfert est aussi réutilisable. 

Mais je ne me sens pas forcément à ma place dans la case bio, je ne suis pas au point de vouloir arrêter de porter du parfum, ou que sais je. Je souhaite réduire mes déchets, je réfléchis actuellement pour mettre un composteur sur mon balcon, pourtant je continue d'acheter des choses avec des emballages (même si je préfèrerais les éradiquer). Je vais au travail en voiture, je sais que bon nombre pourrait trouver ça horrible d'utiliser ma voiture alors que je vie en ville, mais malheureusement pour moi, mes horaires de travail ne correspondent pas aux horaires de bus, et le covoiturage n'est pas envisageable puisque mes collèges de travail sont de l'autre côté de mon appartement (et accessoirement à 45 minutes de ma ville). Je ressens comme une certaine pression quand on rentre dans le monde bio, comme si il fallait tout stopper, complétement, et avoir un mode de vie complétement différent des autres. Je sais très bien que continuer à manger de la viande, vue comment on peut traiter les animaux ça peut être mal vue, mais ne pas compenser les protéines animal ce n'est pas bien pour son corps, j'essaie au maximum de me soigner avec des produits plus sain, pourtant contre un gros mal de tête, j'ai rien trouver de plus efficace que du paracétamol. Au lieu de courir en magasin bio pour acheter des fruits et légumes qui sont parfois inconnu au bataillon, je pense plutôt locale, au petit producteur, au marché le mardi en bas de ma rue. 



Image de beauty, detox, and face mask 

Avec cet article un peu brouillon, je tenais simplement à vous partager mon point de vue, et décomplexer toutes les personnes tendant vers le bio mais n'ayant pas tout bio, ne vous inquiétez pas, Rome ne c'est pas fait en 1 jour, et avant de penser bio, mais qui peut venir d'endroits très lointain, penser aux personnes en bas de chez vous, dans votre ville, dans la ville à côté qui produise des confitures, des jus de fruits, des fromages avec leurs troupeaux/production, et qui en plus de vous apporter "bonne conscience", apportera un petit peu de sympathie et d'ouverture. 

Est ce que ça vous dit des articles plus lifestyle, sur ce que j'utilise au quotidien, ce que j'ai trouvé pour mes deux petits chats ? 
J'espère que cet article vous aura plu, à très vite 

1 commentaire:

Irene Thayer a dit…

Amazing post dear! You have a wonderful blog:)
What about folowing each other on Instagram, Bloglovin, Twitter?.. :)

www.bloglovin.com/blog/3880191