jeudi 5 juin 2014

Violence conjugale, parlons - en.

Bonjour bonjour !

Aujourd'hui pas d'articles beauté, favoris (promis ça va venir), wish list, mais un article sur le sujet dont on entend trop peu parlé, et qui touche tout le monde.

Après avoir vue l'article sur Julie, j'ai eu mal au cœur, j'ai eu qu'une envie crier, dire à quel point ce sujet me touche, et quoi de mieux qu'en en parlant dans un article ? 


Déjà, en recherchant sur internet de quoi illustrer cet article, j'ai trouvé que des illustrations de femmes battues. Alors je ne vais pas dénigrer le fait qu'il existe des femmes battues, car c'est vrai, ça existe mais il n'y a pas qu'elle. Les hommes aussi peuvent être des hommes battues. Oui oui, c'est plus rare qu'une femme, mais ça existe, pourtant on en entend pas parler, nul part, ni dans les médias, les spots de publicité pour nous informer sur le fait qu'il faut parler, les violences conjugales masculine est passé sous silence. 



Mais sinon, c'est quoi vraiment les violence conjugales ? 

Dans le cadre d'une relation de couple (mariage, concubinage, PACS..), la violence conjugale n'est pas un conflit, mais un processus évolutif au cours duquel une personne exerce, dans le cadre d'une relation privilégiée, une domination qui s'exprime par des comportements agressifs, violents et destructeurs à l'encontre de son ou sa partenaire.
Les violences conjugales peuvent prendre plusieurs formes :

  • Les violences verbales : cris, insultes…
  • Les violences psychologiques : dévalorisation, harcèlement, menaces…             
  • Les violences physiques : coups, bousculades, destruction du mobilier…            
  • Les violences sexuelles : relation sexuelle contrainte (viol), pornographie, sévices sexuels, pratiques sexuelles imposées…
  • Les violences économiques : interdiction de travailler, de gérer les comptes, confiscation des papiers…

Une bonne définition, non ?



S'il y a bien une chose à retenir de cette définition, c'est que ça ne doit pas être normal d'être contrainte à la relation sexuelle ou à recevoir des coups ou encore à être intimidé. Il n'est pas non plus acceptable, d'être obligé d'être aux ordres de la personne qui partage notre vie, autant pour la maison, pour les trajets ou  pour tout ce qui a un rapport avec l'économie.

On entend parlé de la violence conjugale par rapport aux coups portés, mais beaucoup moins du viol conjugale




Oui oui, le viol conjugale existe. Le devoir conjugale sexuel n'existe plus, il n'est donc pas obligatoire d'avoir un rapport sexuel si les deux partis ne le veulent pas. 


Ne vous laissez pas faire, vous n'avez pas à accepter les coups, les cris, les insultes, d'être rabaissé, ou d'être violé par son/sa partenaire. 



 SOS femmes battus ; SOS hommes battus. 


Sinon vous pouvez aussi aller voir l'article de giglee sur le harcèlement de rue


J'espère que cet article vous aura plu, interpeler, pleins de bisous.

Aucun commentaire: